Retour à la section précédente

L’enseignement bilingue francophone au Portugal

17/06/2021

Un contexte favorable pour l’enseignement du français au Portugal

Doté du plus grand nombre de francophones en Europe, en dehors des pays où le français a le statut de langue officielle (France, Belgique, Luxembourg, Suisse), le Portugal aurait environ 25 % de sa population (soit 2 592 000 de personnes) capable de comprendre et de s’exprimer en français, une tendance en légère augmentation (+2 points) entre 2014 et 2018.

Le bon niveau d’apprentissage du français en est la première cause, même si les mouvements migratoires (anciens et plus récents) et touristiques ont aussi favorisé des allers et retours qui se poursuivent en partie et font encore sentir leurs effets.

Contrairement aux « anciens » qui pratiquent bien la langue française, autrefois langue obligatoire dans le système éducatif portugais, les nouvelles générations parlent couramment l’anglais, devenu la première langue étrangère apprise au Portugal.

Le français demeure néanmoins la deuxième langue étrangère après l’anglais et avant l’espagnol et l’allemand. Il est enseigné au collège comme LV2 de la 7ème à la 9ème année (soit de la 5ème à la 3ème en France) avec, en 2018/2019, 267 000 apprenants (72 % des apprenants de la LV2), avant l’espagnol (92 000, soit 25 % des apprenants) et – loin devant – l’allemand (9 600, soit 3 % des apprenants).

Toutefois, une baisse importante du nombre d’apprenants de français entre le collège et le lycée (267 000 au collège contre seulement 19 250 élèves au lycée) s’observe en raison d’une non-continuité obligatoire de la LV2 au niveau du lycée. Ce problème concerne l’ensemble des LV2.

Néanmoins, le français regagne du terrain depuis 4 ans, notamment, dans le monde de l’entreprise. Effectivement, le contexte économique au Portugal est favorable à la promotion de l’éducation en français, la France étant le premier employeur étranger au Portugal.

Un dispositif d’enseignement bilingue francophone installé

Depuis 2006, il existe au Portugal un dispositif permettant la création de sections bilingues francophones, les Sections Européennes en Langue Française (SELF). Le développement des SELF s’appuie sur un contexte, aussi bien économique et politique que culturel, plutôt favorable au Portugal : les deux lycées français homologués AEFE sont saturés de demandes, avec de longues listes d’attente. Les SELF peuvent constituer une offre alternative d’éducation en français.

Instauré par le Protocole de coopération éducative bilatérale, le label SELF, qui s’obtient pour une durée de 3 ans, se traduit par :

  • Un renforcement obligatoire de l’enseignement du français, de 45 ou 50 minutes additionnelles par semaine, afin d’aborder des contenus socioculturels, historiques et littéraires des pays francophones, en plus de la DNL.
  • La mise en place d’une ou deux Disciplines Non Linguistiques (DNL), au maximum. 45 minutes hebdomadaires par discipline.
  • Un cursus de 3 ans dans le secondaire 

A la rentrée 2018-2019, le Portugal comptait 26 sections bilingues de langue française dans des établissements publics du secondaire, correspondant à 69 classes, soit 1 544 élèves scolarisés et environ 60 professeurs impliqués. Trois établissements ont obtenu le LabelFrancEducation.

Les disciplines non linguistiques enseignées en français

Les disciplines les plus couramment choisies sont : l’histoire, la géographie, les mathématiques, les sciences naturelles, la physique-chimie, l’éducation visuelle et l’éducation physique. On retrouve également la technologie, la philosophie, le théâtre et les arts.

Une évaluation qualitative pour les Sections européennes, tant en français qu'en DNL, selon les paramètres "Très bien" (TB), "Bien" (B) et "Suffisant" (S), est prévue. Elle est ensuite à inclure dans le Certificat spécifique à délivrer, à la fin du cycle du programme (3 ans), aux élèves de ces sections.

 

 Fiche pays portugal

Fiche pays Portugal format png

Fiche pays Portugal format pdf