Retour à la section précédente

L'enseignement bilingue francophone en Bulgarie

19/01/2022

La Bulgarie regroupe 18 lycées à sections bilingues francophones, dont la première a été ouverte en 1950. Implantées au niveau secondaire, ces sections bilingues comptabilisent un total de 6000 élèves répartis sur tout le territoire. 

Fiche pays Bulgarie
                                                          Fiche pays Bulgarie : infographie

Un réseau dynamique  

18 lycées proposent des sections bilingues francophones, présentes sur tout le territoire de la Bulgarie. Parmi ces établissements, 9 sont labellisés LabelFrancÉducation. 

L’enseignement bilingue francophone commence dans le cycle secondaire. Un enseignement de disciplines en français (DNL) est proposé à partir de la classe de 9ème (équivalent à la classe de 3ème en France). Afin de préparer l’entrée dans la section bilingue, l’année de 8ème est consacrée à l’apprentissage intensif du français, avec au moins 18h par semaine.  

Une longue tradition d’enseignement bilingue  

La Bulgarie a une longue tradition francophone liée à son histoire. Le français devient en 1885 la première langue européenne dont l’enseignement est obligatoire dans les écoles publiques bulgares.  

Les sections bilingues français-bulgare trouvent leur origine dans les enseignements religieux qui existaient dans le pays avant la période communiste. Les premières écoles religieuses françaises furent créées dès l’époque de la domination ottomane qui s’est terminée avec l’indépendance de la Principauté de Bulgarie en 1878. Toutes les écoles religieuses françaises ont été fermées en 1948 par le gouvernement communiste qui redoutait l’influence de l’Occident. 

Le premier lycée à section bilingue francophone a ouvert ses portes en 1950 à Lovetch. Il a été suivi par plusieurs établissements (Varna en 1959 ; Sofia en 1961 ; Stara Zagora en 1966 ; et plusieurs classes bilingues après 1989, dont le lycée de langue française à Bourgas en 1992). Cette tradition s’est poursuivie et si le français n’est plus aujourd’hui la langue étrangère la plus enseignée, la Bulgarie reste un pays très francophile : l’adhésion à l’OIF en 1993 et l’accueil du Centre Régional Francophone pour l’Europe Centrale et Orientale (CREFECO) en sont des illustrations. 

Un dispositif exigeant 

Le nombre d’heures enseignées en français (langue + discipline) varie selon les niveaux. En classe de 8ème (équivalent à la 4ème dans le système français), 18 heures minimum par semaine sont consacrées à l’enseignement du français. Dans les niveaux suivants, de la 9ème à la 12ème, l’enseignement du français et de la (ou des) DNL en français est compris entre 4h pour la classe de 9ème et 7h pour la classe de 11ème. 

8 disciplines non linguistiques sont enseignées en français : la biologie, l’histoire, la géographie, la physique, la chimie, la philosophie, les mathématiques et la psychologie. La biologie, l’histoire, la géographie, et la chimie sont les DNL les plus enseignées, avec de 1h30 à 2h d’enseignement par semaine pour chacune. 

Le nombre des cours de DNL dépend du programme de chaque discipline et de l’année où elles sont enseignées. La décision est prise par les directeurs des établissements et les conseils pédagogiques en fonction du contenu enseigné et de la présence de professeurs capables d’enseigner en français. Il est possible aussi d’enseigner la philosophie, le sport, les arts en français en fonction des disponibilités d’enseignants formés. 

La réforme du système éducatif de 2016 a entraîné une réduction du nombre d’heures d’apprentissage des langues au profit de l’ouverture de classes à profil STEM (sciences naturelles, technologie, ingénierie et mathématiques).

On dénombre 130 enseignants de français et environ 65 enseignants de DNL dans les lycées à section bilingue francophone. 

L’attestation bilingue francophone 

En 2014, le ministère bulgare de l’Éducation et de la Science et l’ambassade de France en Bulgarie ont signé un accord sur la délivrance d’un certificat de formation bilingue francophone : l’Attestation bilingue francophone (ABF). 
L’attestation bilingue francophone comporte deux parties :  

  • La rédaction en français d’un dossier qui porte sur un point des programmes bulgares des disciplines enseignées en français dans l’établissement de scolarisation des candidats, dans les classes de neuvième, dixième et onzième. Le dossier doit proposer une réflexion sur une problématique, un travail de recherche et respecter la méthodologie française des écrits (introduction, problématique, développement, conclusion). 

  • Une soutenance orale de 20 minutes (10 minutes d’exposé du dossier, 10 minutes d’entretien).  

L’attestation bilingue doit attester du niveau B2 du CECRL et de la maîtrise des savoirs disciplinaires des élèves.  

Un vivier pour les filières universitaires francophones 

En Bulgarie, les élèves des établissements à section bilingue francophone constituent un vivier pour l’enseignement supérieur et les filières universitaires francophones qui totalisent près de 600 étudiants.  

Ces programmes permettent non seulement la poursuite des études en français dans les départements des Universités, mais aussi l’obtention de diplômes de licence ou de master dans les domaines suivants : génie informatique, électrique, chimique et biochimique, économie et gestion, sciences politiques, logistique et transport internationaux, droit de l'Union européenne, langues étrangères appliquées pour l'administration et la gestion, technologies pour la traduction et l'interprétation. 

L’ESFAM établissement spécialisé de la francophonie pour l’administration et le management (AUF) propose en français des diplômes de Master délivrés par des universités françaises ou belges.  Le Département d’Études romanes (DER) de l’Université de Sofia Saint Kliment Ohridski propose un Master Francophonie, Plurilinguisme et Médiation Interculturelle. 

Un soutien en continu aux sections bilingues francophones 

Des actions sont menées régulièrement par le poste pour soutenir la formation des enseignants de français et DNL. En 2021, le projet Renforcement de l’enseignement en français à travers les disciplines scientifiques et technologiques a permis la formation de 8 enseignants de disciplines non linguistiques (DNL), un soutien à la production de supports pédagogiques et l’élaboration d’un dictionnaire thématique numérique des sciences français/bulgare. L’octroi de bourses de formation en France chaque année permet de poursuivre l’aide à la mobilité des enseignants. Un plan d’action, comportant un volet de formation, est en cours d’élaboration pour l’année 2022. Des ateliers de formation en ligne sont organisés régulièrement par l’Institut français de Bulgarie.  

8 stagiaires/lecteurs de FLE enseignent dans les sections bilingues francophones des lycées ; ils constituent les relais des actions de coopération linguistique et éducative et viennent en appui aux enseignants de et en français ; ils sont répartis dans différentes villes de Bulgarie. Ils proposent aux élèves des activités orales et développent leurs compétences culturelles et interculturelles.  

Enfin des activités d’animation de la francophonie sont proposées chaque année par l’IFB aux établissements à section bilingue francophone.  

  • Le Choix Goncourt de la Bulgarie est un prix littéraire mis en place par l’Institut français de Bulgarie, sous l’égide de l’Académie Goncourt. Les romans en lice sont les quatre romans de la troisième sélection officielle de l’Académie Goncourt. Il s’adresse à des élèves de 11ème, 12ème et des étudiants qui aiment la littérature. Le prix se divise en trois phases : une phase d’écriture d’invention sur la base du volontariat, une phase de lecture des romans et d’échanges et enfin une phase de préparation aux délibérations. En parallèle des préparations, toutes les équipes participent à des séances de lecture en ligne chacune dédiée à un roman de la compétition. 

  • Le défi lecture est une compétition entre les établissements de langue. Il permet aux classes de 9ème et 10ème des classes qui étudient le français comme première langue, de mesurer leur compréhension d’une œuvre littéraire en répondant à une série de questions posées lors de la finale. Le défi lecture s’adresse également à des élèves de 11ème et 12ème qui étudient le français comme deuxième langue. 

Des partenariats et programmes d’échanges avec des établissements l’Union européenne  

Des partenariats dans l’enseignement secondaire entre des établissements scolaires français d’enseignement général et professionnel et leurs homologues bulgares sont mis en place depuis plusieurs années avec certaines régions comme celle du Grand Est et de l'académie de Nancy-Metz. 

  • Le programme Ronsard 

Le programme Ronsard est un programme de mobilités-élèves mis en œuvre en 2014 par l’académie de Nancy-Metz, l’académie de Grenoble et l’Institut français de Bulgarie. 

Le premier objectif du programme RONSARD est de permettre à des jeunes lycéens de découvrir un nouveau système éducatif dans un établissement scolaire partenaire et une nouvelle culture au sein d'une famille d'accueil.  

L'échange est basé sur le principe de la réciprocité ; les élèves bulgares de 10ème des lycées à section bilingue francophone séjournent dans une famille d'accueil française pendant quatre semaines en mai et accueillent leur correspondant français de classe de seconde en Bulgarie en juin de la même année. Les élèves Ronsard sont scolarisés dans l'établissement de leur partenaire. 

  • Programme Erasmus +  

D’autres partenariats dans le cadre de coopérations entre des établissements scolaires français d’enseignement général et professionnel et leurs homologues bulgares sont mis en place depuis plusieurs années dans le cadre du Programme Erasmus +. Ils permettent des échanges de mobilité d’enseignants et d’élèves, comme le projet Erasmus + « Go Green with Smart IT » de la section européenne Bac pro du lycée Louis de Cormontaigne de Metz, en partenariat avec le lycée innovant d’informatique de Bourgas (autres pays participants : Finlande, Espagne, Portugal). 

Outre les échanges avec l’académie de Nancy-Metz, on peut également noter le partenariat entre la DSDEN de l’Oise, l’Inspection académique scolaire de Bourgas, dans le cadre du projet EOS, Empathic and Open School pour une approche systémique de la prévention du décrochage scolaire (autres pays participants : Belgique, Espagne, Italie, Turquie). 

  • Par ici la fiche pays Bulgarie à télécharger sous le format png et pdf.