Retour à la section précédente

L’enseignement bilingue francophone en Italie

29/06/2022

L’enseignement bilingue francophone en Italie est le fruit de coopérations dynamiques qui existent dans un grand nombre de régions. Au cœur de celui-ci rayonne le dispositif Esabac1. Le français est la seconde langue étudiée dans le pays (1,7 million d’élèves sur un total de 8,4 millions d’élèves). L’anglais est la langue étrangère obligatoire enseignée du primaire au lycée. Dans certaines écoles primaires, notamment dans le nord du pays (Vallée d’Aoste, Piémont) mais également dans le sud (Latium, Molise, Pouilles, Campanie, Basilicate, Sardaigne, Sicile), les enfants sont sensibilisés à la langue française, préparent le DELF Prim et choisissent de poursuivre l’apprentissage du français au collège. Cependant, le français est concurrencé par l’enseignement de l’espagnol.

Infographie Italie

1. L’EsaBac : le cœur du dispositif d’enseignement bilingue francophone en Italie

Créées en 2009, les sections EsaBac se sont rapidement substituées à des sections bilingues et européennes qui ne se sont jamais vraiment développées. Le nombre de lycées italiens préparant à ce double diplôme est en augmentation régulière depuis sa création. Depuis sa création, on compte aujourd'hui 319 établissements scolaires EsaBac, dont 44 EsaBac techno, ces sections ayant été créées en 20162.

En 2020, 8 128 diplômes de Baccalauréat ont été décernés aux élèves des lycées italiens. 40 770 élèves sont à ce jour en possession de ce diplôme français dans le cadre de l’EsaBac.

Le parcours EsaBac prévoit 4 heures hebdomadaires de langue et littérature françaises et 2 heures d’histoire en français. Les lycées EsaBac scolarisent 25 325 élèves en 2020-2021 (chiffres non disponibles pour l’année scolaire 2021-2022).

L’Institut français d’Italie œuvre avec les autorités éducatives locales par un meilleur accompagnement des enseignants, notamment en DNL, en multipliant les EsaBac « croisés », via notamment les accords de coopération décentralisée (entre académies et Uffici scolastici regionali, équivalents des rectorats en France), déjà très actifs dans certaines régions (Lombardie, Piémont, Abruzzes, Campanie, Sicile).

2. Des sections labellisées LabelFrancÉducation

Outre le dispositif EsaBac, il existe en Italie plusieurs établissements ayant développé des sections bilingues, et obtenu le LabelFrancÉducation, qui a été attribué pour la première fois en Italie en 2014 à l’Institut du Sacré Cœur de Rome, établissement italien à cursus bilingue en français. À la rentrée 2021, on compte 8 établissements labellisés : un à Rome, cinq établissements bilingues au Val d’Aoste, dont deux à Aoste, deux à Verrès et un à Châtillon, un lycée à Magenta en Lombardie, et un lycée à Catane en Sicile.

L’Institut français d’Italie accompagne ces établissements sur le terrain et prévoit l’émergence de nouveaux établissements scolaires labellisés à court terme. On dénombre actuellement 2 316 élèves scolarisés dans les sections labellisées en 2021-2022.

3. Le statut particulier de la région Val d’Aoste

En Italie, une région a un statut particulier pour l’enseignement bilingue. Le français, matière obligatoire, est enseigné en Val d'Aoste depuis la maternelle jusqu’au lycée dans toutes les filières, dans les écoles régionales ainsi que dans les écoles privées sous contrat avec le même volume horaire que pour l’italien. Les disciplines non linguistiques enseignées en français le sont selon un volume horaire qui varie d’un niveau scolaire à l’autre. À l’école maternelle et élémentaire : 50 % du temps scolaire se déroule en français. Au collège, il s’agit de 6 heures de français et 2 heures de co-animation de classe entre les professeurs de français et de DNL. Au lycée, on recense entre 3 et 5 heures de français par semaine en fonction de la classe et de la filière ainsi qu’un volume horaire variable pour la DNL en français. Certains établissements préparent leurs élèves à l’EsaBac, d’autres sont labellisés LabelFrancÉducation.

4. Un soutien renforcé et sur mesure du dispositif EsaBac

Comme mentionné précédemment, le dispositif EsaBac est un levier essentiel de développement de l’enseignement bilingue francophone en Italie. Par conséquent, plusieurs acteurs institutionnels contribuent à la mise en œuvre d’un appui dédié s’articulant autour du développement de partenariats stratégiques, de cycles de formation, de ressources pédagogiques, ou encore d’événements culturels.

esabac

Campagne de promotion de l’Esabac
(source : Institut français d’Italie, avril 2022)

En guise d’exemples, on citera :

  • en lien parfois avec les Alliances françaises du territoire, le lancement d’une formation à l’enseignement du français précoce dans certaines régions ciblées ayant déjà un potentiel voire une expérience dans ce domaine. Les professeurs des écoles identifiés passeront la certification A2 lors de cette expérience pilote en année 1. Ils s’engageront à préparer leurs élèves au DELF Prim A1.1 en année 2. Il s’agit aussi de préparer des cohortes d’élèves qui pourront ensuite être en mesure d’intégrer par la suite le dispositif EsaBac ou les sections labellisées LabelFrancÉducation ;
  • le renforcement des 319 sections EsaBac existantes par des actions de formation, des conférences tenues par des chercheurs de l’École française de Rome et des activités en coopération avec les partenaires locaux ;
  • le "Prix Goncourt, la scelta dell’Italia" (Goncourt, le choix de l’Italie) qui promeut la littérature française et francophone auprès d’élèves des sections EsaBac avec vote et rencontre de l’écrivain élu et d’un(e) académicien(ne) intégrant la remise du prix lors d’un salon du livre à Rome, en mars, dans le cadre du mois de la Francophonie ;
  • le lancement de la plate-forme de cinéma Rendez-vous Play qui permet à tous les enseignants d’accéder à des films français et francophones en version originale. Pour accompagner son utilisation, une formation d’éducation à l’image est organisée pour les enseignants de français. L’objectif final est de promouvoir l’émergence de ciné-clubs francophones dans les établissements scolaires ;
  • la tenue de tables rondes en Toscane sur un regard croisé France-Italie autour de l’enseignement des Langues et Cultures de l’Antiquité, de l’enseignement bilingue en sections EsaBac et de l’enseignement des mathématiques le 19 mai à Florence ;
  • l’organisation en Sicile d’un colloque sur l’enseignement du français précoce ;
  • l’accompagnement en Campanie d’un réseau d’établissements encourageant l’enseignement du français comme Discipline non linguistique (DNL) au primaire et au collège ;
  • la tenue de journées pédagogiques nationales à Rome les 22 et 23 septembre 2022 avec plusieurs ateliers prévus autour du pluri/bilinguisme.

Dans le cadre de la formation des professeurs de sections EsaBac, croisée entre la région des Abruzzes et l’académie d’Orléans-Tours, des ressources pédagogiques ont été élaborées en histoire et en littérature. Il y a aussi de nombreuses ressources co-créées et partagées entre les enseignants sur IFprofs pour l'EsaBac mais pas uniquement.

Pour la deuxième année consécutive, le dispositif "EsaBac croisé" a réuni également les régions Piémont, Ligurie, Sicile, et la région PACA. Les ressources pédagogiques produites par les équipes d’enseignants ont été publiées par l'association professionnelle des enseignants EsaBac en France (APE) sur leur site. 

En outre, un site à destination des professeurs des sections EsaBac a été créé par Tomy Darras, actuel professeur certifié d’histoire-géographie au Lycée international de Saint Germain-en-Laye, lorsqu'il était assistant de langue française en Campanie. 

Dans le cadre de la convention de partenariat entre la région des Marches et l’académie de Normandie, un projet visant à encourager la découverte de la région partenaire, a été lancé par l’académie en mettant à disposition de toute la communauté éducative française comme italienne, une plateforme numérique commune proposant des ressources culturelles mises à disposition de et par tous les établissements scolaires des deux régions.

Par ailleurs, un projet d’approche comparée de la méthodologie entre le BachiBac et l’EsaBac a été mis en place avec l’Istituto Ridaura de Barcelona et l’IIS Leonardo da Vinci de Civitanova Marche.

Enfin, les échanges entre pairs entre la France et l’Italie sont favorisés par l’incitation des équipes pédagogiques à déposer des projets Erasmus+. Ceux-ci permettent de créer de la souplesse en proposant aussi bien des périodes de formation que d’échanges de bonnes pratiques, incluant personnel d’inspection, de direction, administratif, enseignants et élèves, en ouvrant de nouvelles perspectives. On notera le projet "L’Erasmus pour l’Europe" présenté par l’USR pour la Toscane et fédérant les 26 établissements EsaBac de la région et l’accueil de nombreuses délégations intercatégorielles de personnel français dans les établissements scolaires italiens de toute la péninsule.

  • Télécharger l'infographie de la fiche Italie au format png et pdf.

 

Notes

1. L’Esabac permet la délivrance simultanée de l’Esame di Stato italien (esa) et du Baccalauréat français (bac).
2. Réservé à l’enseignement technique : la série amministrazione, finanza e marketing (Italie) a été appariée à la série sciences et technologies du management et de la gestion (France) et la série turismo (Italie) appariée à la série sciences et technologies de l’hôtellerie et de la restauration (France).