Retour à la section précédente

Les classes bilingues au Laos

14/12/2022

Au Laos, le programme des classes bilingues, initié en 1995, concerne aujourd’hui treize établissements (niveaux primaire et secondaire), répartis dans quatre provinces : Vientiane, Luang Prabang, Savannakhet et Paksé. L’ensemble de ces classes bilingues accueille plus de 3000 élèves.

Classes bilingues au Laos

La situation du français au Laos

Le français est la troisième langue la plus étudiée au Laos après l’anglais, langue officielle de l’Association des Nations d'Asie du Sud-Est (ASEAN), et le mandarin. L’Organisation internationale de la Francophonie estime à 190 000 le nombre de francophones, soit 3 % de la population du pays. Si le pourcentage de la population parlant français, langue de l’administration et de l’élite à l’époque du protectorat, a progressivement baissé à compter de 1975, la tendance s’est inversée dans les années 1995 avec la mise en place du programme des classes bilingues, faisant ainsi évoluer positivement la place du français. Par ailleurs, l’apprentissage d’une seconde langue vivante (devenu obligatoire dans le secondaire en 2011) profite directement au français qui est de facto devenu la deuxième langue vivante enseignée. En 2012-2013, le Laos comptait ainsi 70 000 élèves et étudiants de français, soit deux fois plus qu’en 2008-2009. 
 
À ce jour, l’image de la langue française au Laos reste positive et renvoie à la fois à l’histoire du pays et aux échanges culturels qui ont persisté depuis l’indépendance en 1975. Cependant la langue française reste plus attachée au passé du Laos qu’à son avenir. Elle n’est ainsi pas réellement considérée comme un atout pour une carrière professionnelle. Son évolution ces dernières années n’a pas montré de réels changements par rapport à ce constat.

Autant qu’on puisse en juger sans études précises disponibles, la langue française semble en relative régression, surtout comparativement à la progression de l’influence de la langue chinoise et au maintien d’un haut niveau de pratique de la langue anglaise, notamment parmi les officiels. Ce constat est encore plus marqué en régions. Les raisons sont avant tout pratiques : forte présence économique chinoise, dont la langue est vue comme un atout professionnel dans la région ; langue anglaise devenue lingua franca entre les étrangers et les Laotiens.

Le dispositif des classes bilingues

Les classes bilingues sont intégrées au cœur des écoles gouvernementales laotiennes depuis leur création en 1995. Elles sont implantées aujourd’hui dans treize établissements (9 écoles primaires et 4 collèges-lycées), répartis dans quatre villes : Vientiane, Luang Prabang, Savannakhet et Paksé. Deux de ces établissements sont labellisés LabelFrancEducation : le Lycée français international de Vientiane (Vientiane) et le lycée de Pasathipathai (Luang Prabang). L’ensemble des 13 classes bilingues accueille environ 3300 élèves, encadrés par une centaine d’enseignants (FLE + DNL).

Le français y est enseigné dès la troisième année du primaire (équivalent du CE2 en France – 8 ans) jusqu’à la terminale, à raison de six à huit heures par semaine selon les niveaux. Au secondaire, les élèves suivent également l’enseignement de certaines matières scientifiques (DNL) en français : mathématiques, physique, biologie et chimie (de 7h au collège à 13h au lycée). À la fin de leur cursus, les élèves passent obligatoirement le DELF scolaire A2 ou B1.

Projets en faveur de l’enseignement bilingue

Un certain nombre d’actions et de projets, soutenus par le poste diplomatique français, sont programmés dans les prochains mois en faveur du développement des classes bilingues au Laos, parmi lesquels : 

  • Le développement du réseau d’établissements LabelFrancEducation
  • La poursuite des actions de formations initiales et continues à destination des enseignants
  • Le développement du réseau d’anciens élèves des classes bilingues
  • La création d’un logo des classes bilingues
  • L’attribution annuelle de bourses au dispositif bilingue
  • La mise en place d’actions d’orientation professionnelle
  • L’accompagnement des universités dans la création de formations professionnalisantes francophones 
  • L’organisation de projets artistiques et culturels en partenariat avec le Lycée Français International de Vientiane et l’IFL (Institut Français du Laos)