Retour à la section précédente

Les sections bilingues en Albanie

08/03/2023

Il existe en Albanie une longue tradition francophone, liée à son histoire. Depuis 1999, l'Albanie fait partie de l'Organisation Internationale de la Francophonie. L'enseignement du français continue d'intéresser les jeunes publics, même si la politique linguistique du pays a changé à la rentrée 2021. L’anglais est désormais la seule LV1 possible et obligatoire dès le début de la scolarité (6 ans) ; cependant, l’étude d’une LV2 est devenue obligatoire à partir de la 6ème classe (11 ans). Cette LV2 est à choisir entre l’allemand, l’italien et le français - qui est actuellement appris par 70 000 enfants-adolescents dans le réseau « pré-universitaire » public, et enseigné par 508 professeurs.

  • Télécharger la fiche pays Albanie au format png et pdf.

 

5 sections bilingues labellisées LabelFrancEducation

En Albanie, l’enseignement bilingue est le fruit d’un travail bénéfique des établissements avec l’appui de l’ambassade de France et le soutien des Alliances Françaises. La première section bilingue a été ouverte à Korça en 1998 : elle est héritière du lycée français de Korça qui a contribué à former les élites albanaises entre 1917 et 1939. Les écoles dites « de 9 ans » - qui correspondent, dans le système français, aux niveaux primaire et collège - constituent un dispositif intéressant de formation en français pour préparer les élèves à entrer en section bilingue. Parmi ces écoles, 22 ont un statut particulier puisque le français y est enseigné à partir de la 3ème classe (8 ans) avec 3 séances par semaine jusqu’à la fin du collège. Les compétences langagières de niveau A2 que les élèves possèdent au sortir de ce cycle permettent à ceux qui le souhaitent de rejoindre les sections bilingues.

Le réseau bilingue en Albanie compte 5 lycées labellisés - dans lesquels travaillent 13 professeurs de français et 12 professeurs de DNL - et 460 élèves de 15 à 17 ans, répartis dans 5 villes du pays : Durres, Elbasan, Korça, Shkodra et Tirana. Dans ces villes, on trouve un écosystème du français avec la présence d’une Alliance Française, de quatre écoles « de 9 ans » qui appuient la filière bilingue et - pour Shkodra et Tirana - d’une université disposant d’un parcours de formation initiale pour les futurs enseignants de français. 

Le parcours bilingue dure 3 ans, de la 10ème à la 12ème classe, avec six disciplines non-linguistiques qui sont enseignées partiellement en français : la géographie, l’histoire, l’histoire de l’art, la littérature française, les mathématiques et la physique. Les élèves de 10ème classe (équivalent de la seconde française) reçoivent 8 heures de FLE et 6 heures de DNL par semaine. À la fin de leurs études, ils passent le baccalauréat albanais (matura) et le DELF scolaire B2. Un point faible, comme bien souvent, reste la maîtrise du français par les professeurs de DNL auxquels le poste propose des programmes de perfectionnement. En 2022, 49 professeurs de FLE et de DNL ont reçu une formation linguistique ou didactique qui, homologuée par le ministère albanais de l’éducation et des sports, leur a permis d’obtenir des crédits de formation continue nécessaires à leur carrière. 

Le soutien de l’ambassade de France

Grâce au soutien de l’ambassade de France, des actions qui valorisent les sections bilingues et les 22 écoles « de 9 ans » sont mises en place : un stage didactique et culturel à l’université de Dakar, cofinancé avec l’OIF et la partie sénégalaise, accueillera 6 enseignantes albanaises pendant le mois de la Francophonie 2023 ; des programmes d’équipement et de formation des enseignants sont conçus par le poste diplomatique pour répondre aux besoins spécifiques de ce réseau. En outre, chaque année, l’ambassade offre à 5 néo-bacheliers issus des filières bilingues un séjour-formation d’une semaine en France qui est destiné à récompenser leur performance scolaire et à motiver l’ensemble des cohortes. Le poste finance aussi pour les enseignants de DNL des cours de français diplômants dans les Alliances Françaises, ainsi qu’un programme de formation didactique avec les inspecteurs de l’académie de Nice qui s’est déroulé sur la période 2017-2022 (en comptant l’interruption due à la pandémie de COVID-19): ce programme a permis d’organiser trois ateliers présentiels pour les professeurs de géographie, histoire et physique.

En partenariat avec l’AUF, l’ambassade de France en Albanie a pour objectif de recruter des enseignants-stagiaires en français langue étrangère dans toutes les villes où se trouvent des sections bilingues, comme appui aux enseignants ; actuellement, il y a trois lectrices FLE à Durres, Korça et Tirana. Un partenariat entre la section bilingue de Durres et le lycée professionnel Les Palmiers de Nice - qui prévoit notamment une mobilité des élèves - est actuellement mis en place, financé par un FSPI. Ce programme régional vise à relancer l’enseignement du français dans les systèmes éducatifs scolaires de six pays des Balkans occidentaux sur la période 2022-24. A signaler enfin le jumelage entre la section bilingue d’Elbasan et l’école française internationale de Tirana (EFIT) qui est homologuée par l’AEFE pour le niveau primaire : le partenariat entre ces deux établissements géographiquement proches prévoit, notamment, des échanges pédagogiques entre les enseignants et des activités culturelles autour du français pour les élèves (par exemple, des séances communes de cinéma pour célébrer la fête du court-métrage pendant le Printemps de la Francophonie 2023).